Expositions

La broderie dans le costume masculin

Du 21 février au 13 décembre 2015
 

 

Affiche de l'exposition La Broderie dans le costume masculin au musée de la Chemiserie

Aujourd’hui disparue du vestiaire masculin, la broderie avait une place privilégiée dans les tenues de cour et d’apparat aux XVIIe et XVIIIe siècles. L’habit à la française est le symbole de l’habillement masculin de cette période.

Les broderies réalisées en atelier par les brodeurs avant la coupe et le montage par les tailleurs nous permettent d’admirer la richesse de cet art. Les gilets d’homme, assortis ou non à l’habit en sont ainsi les témoins comme ceux que les visiteurs peuvent admirer dans l’exposition. Après la Révolution, le costume masculin se simplifie sous l’influence anglaise, la broderie se faisant plus discrète.

A l’époque Romantique, on la retrouve sur quelques petits gilets brodés ton sur ton, mettant en valeur le buste de celui qui le porte.

La broderie peut aussi se porter cachée, se faisant plus intime. Les chiffres brodés par la jeune fille sur les chemises de son futur époux au XIXe siècle perdurent sur les chemises blanches à plastron du début du XXe siècle, dorénavant brodés lors de l’achat chez le chemisier ou dans les grands magasins.

Quant à la chemise de marié, celle que l’on conserve toute sa vie, son plastron s’embellit de petits motifs brodés.



Réagir


CAPTCHA